• Cocotte en fonte 30cm Ø
  • 225g farine T65
  • 225g mélange de farine pour pain bis
  • 150g farine de seigle
  • 4 cuillères à soupe graines de tournesol
  • 23g levure de boulanger
  • 10g sel fin
  • 50cl bière blonde

Si le pâté en croûte est le Graal de Dame Menus Propos, le mien se situe actuellement dans le domaine de la boulange : le pain cocotte. À l’instigation de Mireille et de Carole et à mon corps défendant, je me suis lancée dans cette aventure. Les pains de Carole et Mireille m’ont véritablement subjuguée et comme j’ai quelques difficultés à trouver une bonne boulangerie près de chez moi, c’était l’occasion. La seule difficulté et de taille, c’est justement la taille de la cocotte, j’ai une cocotte géante et nous ne sommes que deux. Pas de problème me disent mes deux boulangères, le pain se congèle très bien, oui mais si la cocotte est géante, le congélateur est minuscule, lui ! Finalement, je me suis lancée; dans un de mes plus grands ratages, à l’origine de ma disparition de la toile, j’ai bien failli arrêter la cuisine, supprimer le blog : un abattement total devant un pain tout plat et puis, j’ai recommencé.

Recette

Dans le bol du robot équipé du crochet, déposer les farines, les graines et la levure émiettée, mélanger avec une cuillère, ajouter le sel et la bière, mettre le robot en marche et le laisser pétrir pendant 20 minutes à petite vitesse. Ramasser la pâte à l’aide d’une corne et la verser dans un récipient hermétique suffisamment grand pour que le pâton puisse se développer.

   

Le lendemain, débarrasser le pâton sur le plan de travail bien fariné. On  se trouve devant une sorte de galette, avec la corne, rabattre en étirant un des côtés, puis l’autre. Tourner le pâton et procéder de même avec les deux autres côtés. Se fariner les mains et bouler le pâton en le faisant tourner sur lui-même en lui donnant un mouvement enveloppant par le bas, pendant 2 minutes environ. Découper un morceau de papier cuisson et poser le pâton au milieu, laisser pousser pendant 1 heure à l’abri des courants d’air.

Préchauffer le four, en chaleur traditionnelle à 220°C avec la cocotte fermée. À température, sortir la cocotte, la découvrir et déposer le pâton et son papier rapidement, le fariner et faire quelques stries à la surface, refermer aussitôt et enfourner pour 45 à 50 minutes. Enlever le couvercle et poursuivre la cuisson 10 à 12 minutes selon la couleur souhaitée. Laisser le pain refroidir sur une volette avant dégustation.

Si mes explications paraissent nébuleuses, pour en faciliter la lecture, rien de tel que la vidéo de la petite Belette, qui a été une grande aide pour moi. Le résultat a été plus que satisfaisant et je vais recommencer. Le pain a été consommé sur 4 jours environ, cet été avec les Schreks et leurs parents, cela ira beaucoup plus vite. Avec les farines bises que nous préférons, la mie obtenue est moins alvéolée que dans un pain traditionnel. Pour ce pain, il faut faire très attention au maniement de la cocotte, se ménager de la place pour la déplacer en toute sécurité. En conclusion, un grand merci à mes deux coachs en boulangerie.