Comme tout ce que nous dégustons, les fromages nécessitent aussi un apprentissage pour mieux les comprendre et les apprécier. À force de traîner mes guêtres en Savoie et, en tenant compte des conseils d’illustres maîtres fromagers,  j’ai fait de nombreuses découvertes, notamment: la meilleure façon de les déguster, c’est sans transformation d’aucune sorte, c’est-à-dire crûs et à température ambiante. Pour la Saint Sylvestre, suivez-moi en Savoie, il est encore temps de servir cet apéritif gourmand à l’Emmental de Savoie IGP.

De nos jours, on fait souvent l’impasse sur le fromage au profit du dessert, alors, pour éviter que vos convives boudent le plateau de fromages, une simple solution, le proposer à l’apéritif, en se limitant à un seul fromage afin d’en apprécier toutes les qualités.

Pour mon apéritif gourmand de fêtes, je propose une dégustation autour d’un seul et unique fromage : l’Emmental de Savoie IGP. Il s’agit d’un fromage délicat, que ses formes généreuses ne révèlent pas au premier abord, un mastodonte parmi les pâtes cuites.

Pour commencer j’ai choisi :

1° Un palet de pain d’épices, coiffé d’un disque d’Emmental de Savoie, une quenelle de compotée d’orange. Ce qui donne au départ un relief acide, atténué en fin de dégustation par le côté fruité du fromage qui reste long en bouche.

2° Un bonbon fourré au pruneau, habillé d’une première couche de magret de canard séché, le tout enrobé de fines lamelles d’Emmental de Savoie. À l’inverse de la bouchée précédente, la douceur de l’Emmental de Savoie, associé au magret, rencontre le sucre du pruneau.

3° Le sapin d’Emmental de Savoie saupoudré de poivre blanc, un rappel de nos apéritifs d’antan, simple mais toujours apprécié.

4° Pour finir, une délicate verrine composée d’un crumble salé, de dés de poires rôties au miel et zestes de main de Bouddha, soutenu par un espuma aux composants identiques, coiffé de lamelles d’Emmental de Savoie. Pour bien se pénétrer du goût des différentes saveurs, déguster à la cuillère pour saisir tous les éléments en une seule bouchée. Le capteur d’acidité en bouche est déclenché par les zestes, et, par contraste, accentue la douceur du fruit et transcende le goût subtil de l’Emmental de Savoie, qui persiste en bouche.

En conclusion, selon mes goûteurs, les différents éléments de cet apéritif ont bien mis en valeur l’identité de l’Emmental de Savoie.