• 400g betterave cuite au feu de bois
  • 1 échalote
  • 1 cuillère à soupe huile d'olive
  • 150g riz carnaroli
  • 3/4l bouillon de volaille
  • 8 cl Noilly prat
  • 20g de beurre 1/2 sel
  • 30g parmesan
  • quelques sommités d'estragon

La betterave et moi, ce n’est pas le grand amour et ça depuis très longtemps. Je ne me souviens pas en avoir vu ni à la table familiale, ni chez mes grand-parents ; non ! mon aversion pour ce légume provient de la cantine du lycée où les cuisiniers rivalisaient d’idées pour alterner les 5 légumes à nous faire ingurgiter coûte que coûte, j’ai nommé : les pommes de terre à l’eau, la purée de pommes de terre, les frites, cela fait déjà 3, restent les lentilles et les betteraves que je déteste tout simplement ! Mon goûteur, lui, apprécie beaucoup ce légume, alors en voyant ce que Nanou avait cuisiné, alors qu’elle semble avoir les mêmes réticences, je me suis laissé tenter, après tout je cuisine bien des cervelles !

DSC_0026

Recette

Amener le bouillon de volaille à ébullition. Tailler la betterave en dés, les mettre dans le bol du mixer, verser le bouillon et mixer par impulsions jusqu’au à obtention d’un velouté, maintenir au chaud pour réaliser le risotto.

DSC_0001    DSC_0004

Ciseler l’échalote, la faire revenir dans l’huile d’olive 2 à 3 minutes, ajouter le riz, poursuivre la cuisson d’autant en remuant, le riz doit être nacré. Verser le Noilly Prat, mélanger puis incorporer peu à peu le velouté de betterave sans cesser de remuer. Quand le risotto est cuit, ajouter le beurre, mélanger, puis le parmesan râpé, mélanger de nouveau, couvrir une à deux minutes, c’est prêt. Servir dans des assiettes chaudes avec un peu d’estragon pour le décor.

L’assiette de mon goûteur avec une tranche de foie de veau au vinaigre de Jerez.

C’est bien la première fois que je mange de la betterave sans faire la grimace, merci à Nanou, c’est une grande première. De là à dire que je suis en train de devenir fan, est sûrement prématuré, cependant une autre recette m’a tapé dans l’oeil et mon prochain essai à la betterave sera pour cette verrine, peut-être cet été où j’aurai de bons fromages de chèvre.