• 2 cervelles d'agneau
  • farine pour enrober les cervelles
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 35g beurre doux
  • sel & poivre du moulin
  • 1/4 jus de citron
  • pluches d'ail des ours

Les ris de veau, je ne refuse pas, la cervelle d’agneau n’est pas vraiment mon plat préféré ! Il y a 3 semaines environ, lors des quarts de finale de Top Chef, une des épreuves consistait à cuisiner des abats. Un des candidats a choisi la cervelle de veau. Le lendemain, en revenant des courses mon goûteur me rapportait des cervelles, je ne le laisserai plus regarder Top Chef ! qui sait ce qu’il me rapportera la prochaine fois ?

Recette

Plonger les cervelles d’agneau dans une terrine pleine d’eau froide, ajouter un peu de vinaigre. Laisser dégorger 2 heures environ en changeant l’eau plusieurs fois. Nettoyer les cervelles sous l’eau courante pour enlever les filaments sanguinolents et les tissus conjonctifs qui les enveloppent. Bien les sécher, les rouler rapidement dans la farine et les faire revenir très doucement dans un mélange de beurre et d’un peu d’huile d’olive. Tourner régulièrement les cervelles et les nourrir avec le beurre mousseux tout le long de la cuisson.

DSC06494   DSC06495

Présenter dans une assiette chaude avec quelques pommes à l »anglaise, lustrer les cervelles avec le beurre de cuisson, ajouter une giclée de citron et quelques pluches d’ail des ours !

DSC_0037

Les proportions données sont pour une personne, en épouse attentionnée, je consens à cuire les cervelles, mon dévouement ne va pas jusqu’à la dégustation !

Ce plat, j’en ai souvent fait quand les enfants étaient petits, je ne sais toujours pas si cela a contribué à augmenter leurs capacités de réflexion !

Peut-être aurais-je  dû les gaver d’autruche, pour qu’ils courent plus vite…