Étant enfant, aussi loin que je me souvienne, qu’il vente ou qu’il neige, à Pâques comme à la Toussaint, il y avait toujours de la soupe à la maison pour le dîner. Les parfums n’étaient guère variés : velouté de légumes, soupe à l’oseille, soupe poireaux pommes de terre, bouillon de légumes au tapioca ou aux vermicelles, soupe légère à la tomate et aux carottes nouvelles vers les beaux jours et plus rarement notre grand-mère nous faisait un tourin blanchi à sa manière, j’ai cherché dans son grimoire sa version, sans succès. Cette bordelaise exceptionnelle, cuisinait souvent de tête et sans filet !

 Assiette palmier céramique italienne     IMG_2884     DSC03624

Vous en conviendrez la variété n’avait pas vraiment cours ! Presque toutes les conditions étaient réunies pour me faire détester la soupe, surtout quand elle était accompagnée de l’incontournable : » Mange ta soupe, tu vas grandir » !

DSC_0023     IMG_1085     DSC_0034 - Version 2

Effectivement, pendant très longtemps je n’ai pas cuisiné de soupes, et puis petit à petit, j’ai remangé de la soupe et donc a fortiori à en cuisiner.  Aujourd’hui pour perpétuer la tradition, il y a très souvent des soupes en entrée et j’essaie de varier les ingrédients, les parfums et les couleurs en fonction des saisons.

DSC03019     DSC01303      DSC00001_2

Un potage, c’est un mets réconfortant qui peut presque remplacer un repas, il suffit de voir le succès récent des bars à soupe.  Pour étoffer mon catalogue de consommés, veloutés, potages j’ai pioché à droite, à gauche dans mes lectures, les blogs, chez les chefs et plus simplement en allant au marché. À la base, il y a toujours des légumes, des fruits. Des herbes, des fleurs et des épices pour accentuer le côté gourmand. En ajoutant des Flädli, omelettes légères roulées comme en Suisse, des blinis au parmesan, quelques coquillages ou encore des espumas fromagées, mes soupes se suffisent à elles-mêmes.

IMG_2257      DSC05404     IMG_3854

La soupe pourpre aux agrumes, vient de chez Aude. La crème de poires et à la Fourme de chez Mireille.

DSC_0009       DSC_0047     DSC_0010

Récemment, j’ai trouvé celle au fenouil chez Edda. Si je ne sers pas de la soupe à chaque repas, j’en cuisine très souvent maintenant. Aujourd’hui ma carte des soupes est variée et j’aime vraiment ça, presque autant que le chocolat !