La semaine dernière, Hilda, le drone de notre petit groupe de gourmandes, me propose une rencontre en ville pour une pause déjeuner. Rendez-vous est pris près de l’église Saint Nizier pour découvrir un salon de thé d’un autre genre.  Argone en avait déjà parlé il y a peu et au vu de ses photos, j’étais déjà séduite. Le salon se découpe en deux parties, l’avant résolument moderne dédié aux dégustations, derrière, une très jolie décoration avec un papier peint de chez Braquenié,  (ils font partie de mes préférés !) pour un salon à l’ancienne dans des tons de gris et de moutarde, des chaises Louis-Philippe, un canapé et des cabriolets Louis XV, d’un anachronisme désuet en regard de la technologie de pointe des dernières tablettes tactiles mises à disposition pour se régaler, différemment cette fois, d’une pièce de théâtre ou d’une oeuvre d’art.

Pour une première visite, Hilda a réservé une table pour le déjeuner et bien lui en pris, le bouche à oreille fonctionne très bien et attire une jolie clientèle de quadras plutôt BCBG. Toutes les deux nous avons opté pour un  » T-Pause « , avec une tartine maraîchère généreuse, un dessert au choix et un thé pour chacune. Hilda prendra un thé vert et moi ce sera un thé noir.

IMG_2632     IMG_2628

Pour le dessert, un Paris-Brest pour Hilda et une véritable gourmandise chocolat blanc, insert aux fruits de la passion, sablé breton coco pour moi. Je ne résiste pas au plaisir de vous le montrer en coupe.

IMG_2635     IMG_2638    IMG_2645

Devant notre indécision face aux choix de gâteaux, Hervé Priouzeau, propriétaire des lieux, nous propose de goûter à autre chose sous forme de mignardise ou de verrine : carrot-cake et tarte au citron déstructurée. Le déjeuner a passé très vite, trop vite et nous n’avons pas pris le temps de consulter les tablettes. Toutes les deux nous sommes reparties enchantées de notre escapade gourmande  et allons revenir très vite, il se peut fort que nous fassions de Thé notre QG pour les rencontres en ville de l’après-midi !