• 3 oranges sanguines
  • 1 belle orange non traitée
  • 2 pamplemousses roses
  • 225g de sucre en poudre
  • 250g d'eau
  • 100g de Grand-Marnier

Les recettes vont et viennent, passent d’un blog à un autre, se transforment et repartent vers un nouveau destin. C’est le cas de cette coupe de fruits, dégustée dernièrement. Dame Menus Propos me l’a fait découvrir, elle même l’avait déniché chez Lorette. En traversant ma cuisine, elle a subi une autre transformation, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre…

    DSC_0001 DSC_0007

Laver les fruits à l’eau chaude, pour éliminer les résidus des traitements. À l’aide d’un zesteur, prélever de longs filaments sur l’orange non traitée. Dans une petite casserole, amener de l’eau à ébullition, plonger les zestes dedans, égoutter, rincer et réserver. Préparer le sirop de Grand-Marnier, chauffer doucement l’eau, le sucre et le Grand-Marnier en remuant doucement. Dès que le sirop bout, réduire la chaleur, ajouter les zestes et laisser confire doucement jusqu’à ce que les zestes deviennent translucides, réserver.

Peler à vif tous les agrumes, ainsi que l’orange dont le zeste a été prélevé, avec un petit couteau détacher soigneusement les suprêmes. Procéder à l’opération au dessus d’un saladier muni d’une passoire pour récupérer le jus. Presser aussi toutes les peaux qui regorgent de jus.

Dans un récipient, répartir les quartiers d’agrumes en alternant les couleurs et les fruits, verser le jus filtré par dessus, puis les zestes refroidis et un peu de sirop de Grand-Marnier, réserver à couvert au frais une nuit minimum. Déguster bien frais nature ou en compagnie d’un moelleux ou d’une mousse légère au chocolat.

DSC_0001

L’ayant préparé vendredi après-midi, nous avons dégusté ce dessert samedi soir, il en restait un peu pour le dimanche midi, c’était encore meilleur, les parfums s’étant développés davantage.