• 3cl sirop de fleurs de sureau
  • menthe fraîche
  • citron vert non traité
  • glaçons
  • 6cl eau minérale pétillante
  • 15cl Prosecco

Est- ce un effet du hasard ou le début de l’été, comme chez Dame Menus Propos, de nouveau, une grande première dans ma cuisine ou plutôt dans celle de la Munichoise, puisque c’est elle qui m’a fait découvrir ce cocktail. Là encore, hasard ou coïncidence, le lendemain de la soirée pendant laquelle j’ai dégusté ce cocktail, Florence le présentait sur son blog.  Né à la fin des années 90 pour les uns, au début des années 2000 pour les autres, il trouve son origine au Tyrol du sud. Proposé au départ comme alternative au Spritz, il n’a pas tardé à franchir les frontières pour arriver en Autriche, puis en Allemagne du sud. Si la recette originale se fait avec de la liqueur de Mélisse, une variante avec du sirop de fleurs de sureau est de plus en plus souvent proposée, plus facile à trouver en Allemagne du sud et alentours. Cette recette est l’occasion idéale pour ajouter une nouvelle catégorie dans le blog !

Recette 

Commencer par laver la menthe et la sécher, procéder de même avec le citron vert. Au fond de chaque verre, poser une sommité de menthe en la chiffonnant un peu, ajouter 1/2 demi quartier de citron vert coupé en deux en le pressant un peu.

          

Ajouter le sirop de fleurs de sureau, l’eau minérale, terminer par le Prosecco et un ou deux glaçons, accrocher une fine rondelle de citron vert sur le bord du verre. Servir aussitôt.

Ce cocktail peut aussi être proposé sans alcool du tout, il suffit d’adapter les quantités d’eau minérale et de sirop. Pour transformer ce cocktail et lui donner un accent français inter-régional, remplacer le Prosecco, pourquoi pas…, par de la Clairette de Die,  un Vouvray, un Crémant d’Alsace ou de Bourgogne !