• 125g beurre 1/2 sel
  • 100g sucre
  • 155g farine
  • 8g levure chimique
  • 50g jaunes d’oeufs
  • zestes main de bouddha
  • 4 fèves ivoire chocolat blanc Valrhona
  • 300g rhubarbe
  • 80g sucre blond de canne
  • 1/2 jus citron jaune
  • 250 gariguettes
  • 1 cuillère à dessert sucre blond de canne
  • 1 jus orange sanguine
  • 200g crème fleurette mascarpone
  • 1 gousse de vanille grattée
  • zestes citron vert

Pour le week-end du premier mai, nous avons, avec mon apprenti vampire, préparé un gâteau anniversaire pour fils préféré qui profitait des quelques jours fériés pour respirer l’air iodé de l’Atlantique avec  sa famille avant la fin des vacances de printemps. Les trombes d’eau qui ont déferlé sur l’hexagone et une forte fièvre de la cadette ont modifié les plans de la famille. Le gâteau était là, il a  régalé et un peu consolé le vampire de l’absence de ses parents. La base du gâteau vient de chez Mercotte, recette éprouvée de longue date, à déguster aussi nature.

DSC_0131

Recette

La veille, préparer la compotée de rhubarbe, l’éplucher, la couper en dés, saupoudrer de sucre de canne, ajouter le jus d’1/2 citron, mélanger et laisser macérer 2 heures environ. Passer les dés de rhubarbe dans une passoire au dessus d’une casserole pour récupérer le jus, l’amener à ébullition, laisser frémir 5 minutes environ, incorporer les dés de fruits et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes en remuant régulièrement. Réserver au frais après refroidissement en filmant au contact. Gratter la gousse de vanille, la laisser macérer dans la crème mascarpone au frais à couvert.

DSC_0094

Le jour même, sabler le beurre avec le sucre, la farine, la levure et les zestes. Ajoutez les jaunes. Étaler la pâte régulièrement entre 2 feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 0,5 cm. Laissez reposer au frais 1 heure minimum. Enlever une feuille de papier, positionner les cercles ou les carrés à tarte sur la pâte pour la découper selon la forme souhaitée, enlever le surplus de pâte, réserver au frais  jusqu’au moment de cuire dans les formes non beurrées. Le surplus de pâte peut être utilisé pour des tartelettes individuelles.

DSC_0053    DSC_0059    DSC_0063

Préchauffer le four à 200°C, enfourner les tartes et tartelettes pour 10 minutes environ en surveillant la coloration du sablé. Laisser refroidir légèrement avant de démouler en passant la lame fine d’un couteau le long du carré à tarte. Appuyer légèrement sur le sablé avec une spatule pour donner l’aspect d’une tartelette et badigeonner rapidement de chocolat blanc fondu pour éviter de détremper la pâte, réserver.

DSC_0104

Presser le jus de l’orange sanguine, couper les fraises en deux ou en quatre selon leur grosseur, diluer 1 cuillère à soupe arasée de sucre de canne dans le jus d’orange, verser 3 cuillères à soupe de ce jus sur les fraises, réserver le reste au frais. Enlever la gousse de vanille de la crème, incorporer 50g de jus sucré d’orange sanguine, mélanger. (S’il reste du jus d’orange sanguine, le donner à l’apprenti vampire, c’est excellent pour sa croissance, plus c’est rouge, plus il aime.)

Fouetter la crème additionnée de jus en chantilly et procéder au montage de la tarte, en suivant l’ordre des photos, égoutter un peu les fraises, si elles ont rendu trop de jus pour éviter d’humidifier l’ensemble. Il y a toujours un amateur pour les surplus !

DSC_0107    DSC_0111    DSC_0137

Étaler la compotée de rhubarbe sur le sablé breton, répartir les fraises et pocher la crème chantilly par dessus, pour finir, râper des zestes de citron vert sur la chantilly vanillée à l’orange et déguster aussitôt.

Un instant, j’ai craint que mon petit vampire fasse la grimace devant la compotée de rhubarbe peu sucrée, bien au contraire et si je l’avais laissé faire, il aurait mangé la moitié du gâteau à lui tout seul !