• 2 échalotes
  • 170g riz carnaroli
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 20g de beurre doux
  • 8cl Noilly Prat
  • 3/4l bouillon de volaille Ariaké
  • 90g Tomme de Savoie fermière
  • 2 cuillères à soupe crème fraîche épaisse
  • sel & poivre du moulin
  • lamelles de Tomme de Savoie

Retour en Italie, cette recette est l’avant-dernière proposée pour le concours. Quoi de plus normal en revenant de Russie que de faire une escale en Italie. Je me demande comment je n’avais pas pensé plus tôt à cuisiner un risotto, cela me paraît tellement évident aujourd’hui, d’autant plus que j’en cuisine relativement souvent, en variant les fromages. L’occasion d’y incorporer de la Tomme de Savoie  était trop belle.

DSC_0057

La recette

Écroûter la Tomme, la détailler en tranches, puis en tout petits dés. Préparer le bouillon, le mettre à chauffer, éplucher l’échalote, la ciseler finement, la faire blondir doucement dans l’huile et le beurre mousseux. Ajouter le riz, remuer jusqu’à ce qu’il soit nacré, verser le Noilly Prat, mélanger, laisser le riz absorber l’alcool. Ajouter du bouillon peu à peu. Le riz va absorber le liquide et gonfler. Quand il est presque cuit, il prend un aspect brillant et un peu gélatineux. Il faut remuer constamment et surveiller la cuisson. Il ne sera pas forcément nécessaire d’incorporer tout le bouillon. Cela dépend de la qualité du riz. En général je compte 18 à 20 minutes. Goûter pour vérifier l’assaisonnement, saler et poivrer éventuellement.

DSC_0040     DSC_0046

Mettre des assiettes au four à chauffer à 80°C.

DSC_0042      DSC_0050

Quand le risotto est presque cuit, éloigner la casserole du feu, ajouter la crème fraîche pour lier le risotto (mantecare), puis la Tomme de Savoie, couvrir deux minutes. Répartir le risotto dans les assiettes chaudes, déposer quelques fines lamelles de Tomme de Savoie sur le riz, déguster.

Le concours est maintenant terminé, mais il reste une recette à publier pour finaliser mon tour du monde avec la Tomme de Savoie.