• 80+10g Tomme de Savoie
  • 50g farine T65
  • sel & poivre du moulin
  • muscade fraîchement râpée
  • 130ml lait entier
  • 3 oeufs
  • 10g ail des ours
  • 20+10g beurre clarifié

Ce pays-là, impossible de l’éviter, il fait partie de mes racines, certes pas en ligne directe, à deux générations, mais je suis persuadée que ces aïeux-là sont à l’origine de ma gourmandise. Ce n’est pas anodin, si tous les ans ou presque, je retourne me ressourcer pas loin de là où tout a commencé, qui sait? nous aurons peut-être le temps de faire un saut là-bas. Mais avant cela, il me reste encore un peu de temps pour le concours de la Tomme de Savoie.

DSC_0073

Recette

Clarifier le beurre. Couper la Tomme en petits morceaux. Préchauffer le four à 200°C. Dans un saladier, mettre la farine, le sel, la muscade, le poivre et le lait. Mélanger pour obtenir un appareil lisse et sans grumeaux, incorporer 80g de Tomme et l’ail des ours finement ciselé. Incorporer les oeufs en crevant les jaunes et en mélangeant légèrement. Il ne faut ni battre, ni fouetter.

DSC_0004     DSC_0015

Beurrer le fond et les bords d’une sauteuse anti-adhésive avec le beurre clarifié, chauffer légèrement, verser la pâte, enfourner. Sous l’action de la chaleur, la pâte va remonter le long de la paroi.

DSC_0023    DSC_0034    DSC_0058

Quand la surface est presque sèche, sortir la sauteuse du four, répartir 10g de beurre frais, retourner le tout, parsemer les 10g de Tomme restants et enfourner pour terminer la cuisson. Quand le Schmarrn a une jolie couleur dorée, le découper en losanges avec 2 cuillères, parsemer quelques copeaux de Tomme de Savoie, servir aussitôt avec une salade mélangée.

Pour la définition de « Schmarrn » se reporter à la recette originale en bas de page.