• 300g farine
  • 2 paquets de levure chimique
  • 4 très gros oeufs
  • 3 jaunes
  • sel & poivre du moulin
  • 125g mascarpone
  • 100g huile d'olive
  • 100g tomates séchées
  • 20g Parmesan
  • 40gTomme de Savoie
  • 14g feuilles de basilic

Avant de partir en vacances, je fais toujours un inventaire sommaire de mon placard et du réfrigérateur. Je n’aime pas laisser des paquets à moitié entamés, des rogatons de fromages, des denrées périssables qui peuvent tourner rapidement, surtout si le temps est à l’orage. Forte de toutes ces bonnes résolutions, c’est bien évidemment vers Grenoble que je me suis tournée avec l’idée de faire un cake de voyage non pas sucré mais salé. Je trouve toujours mon bonheur chez la Dame en rouge et noir ! Après quelques ajustements en fonction de mes réserves, je me lance dans la préparation du fameux cake, avec quelque appréhension, les cakes et moi, c’est pas gagné ! Je pèse mes ingrédients, râpe les fromages à la micro-plane, cisèle les tomates et le basilic, c’est parti ! Et….ça commence mal, très mal, las, le lait a tourné  ! Top tard pour en racheter, il faut improviser, la moitié d’un pot de mascarpone fera office de lait, advienne que pourra !

DSC_0042

Recette

Râper les fromages en gros copeaux. Mélanger les poudres, les oeufs, sel, poivre et muscade dans le bol du robot, pas trop de sel, les tomates et le Parmesan le sont déjà. Incorporer l’huile et le mascarpone, mélanger. Ajouter les copeaux de fromage, les tomates ciselées et terminer par le basilic. Préchauffer le four en chaleur tournante à 160°C. Mélanger et verser l’appareil dans un moule à cake beurré et tapissé de papier cuisson. Enfourner pour 50 minutes. Vérifier la cuisson avec une brochette, elle doit ressortir sèche. Laisser refroidir en laissant le cake couché pour qu’il garde sa forme. Pour le transporter, l’emballer dans du papier cuisson, puis du papier film.

IMG_5027

Quand en cuisine cela démarre mal, il est à craindre que cela continue. C’est ce qui c’est passé, au moment d’enfourner le cake, je m’aperçois que mon four m’a lâché ! Heureusement, il me reste celui à chaleur tournante, que j’utilise très rarement à part pour les macarons. Une chance, il monte très vite en température et apparemment le cake n’en a pas souffert.

DSC_0015    DSC_0038

À la dégustation, en dehors du fait qu’il est un peu trop salé, je suis relativement contente du résultat pour cette improvisation. De plus, il s’est bien très bien conservé sans que les goûts s’en trouvent altérés.