Suite à la demande d’une amie qui se pose beaucoup de questions sur l’achat éventuel d’un robot ménager, je ressort un billet des débuts du premier blog, je croyais ce billet perdu à jamais dans le néant virtuel !

Au départ, une réunion de présentation du “Thermomix” organisée de concert avec l’Atelier des Chefs à Saint Nizier. Surprise, je ne suis pas seule et me retrouve rapidement en compagnie de Frédérique, de Gourmandises, venue avec une amie. 14 personnes ont répondu à l’invitation de l’Atelier des Chefs.

La démonstration commence et au bout d’un moment, l’impression un peu gênante d’être tombée dans un traquenard. Sur les 14 participantes, 5 au moins possèdent un Thermomix et ne tarissent pas d’éloges à chaque intervention.

Des démonstrations, nous en eûmes pendant deux heures, nous vantant les mérites et les qualités de cet appareil magique. La démonstratrice et son assistante ont fait pétrir, mixer, émulsionner, malaxer, broyer, pulvériser, mijoter….. que sais-je encore, cette nouvelle merveille.

Ensuite, nous avons goûté, discuté, goûté encore, échangé, comparé. Si au départ, ma réticence était grande, je dois avouer que presque toutes les réalisations, que nous avons goûtées, étaient bonnes. À l’exemple de la texture mousseuse très agréable du sorbet. Une mention spéciale, pour le filet de poisson vapeur, riz et petit légumes, sauce aux herbes légèrement crémée. 

Alors, au final, quel est le plus du Thermomix comparé aux autres robots du marché : je parles des gros robots, style Kitchen’Aid ou Kenwood. L’avantage principal, que je retiendrai, est la fonction mijotage. Après, les différences pour moi sont minimes et relèvent un peu du gadget à mon sens. 

La démonstratrice met l’accent sur un point important : le gain de temps, c’est vrai, un sorbet avec des fruits congelés ( il n’y a pas de fonction réfrigération ) en moins de 3 minutes. Cet appareil veut remplacer 20 des appareils de nos cuisines : balance, mixer, blender, MAP, auto-cuiseur… mais pas la turbine à glace.

Le gain de temps est un avantage indéniable pour toutes celles qui courent après, toute la journée. Mais faire la cuisine c’est aussi prendre son temps. Regrouper plusieurs fonctions sur un seul plan de travail se révèle utile pour les petites cuisines. Un bémol cependant, pendant la fonction pétrissage, le robot avait tendance à beaucoup se déplacer sur le plan de travail, à surveiller donc ! Chaque robot a ses adeptes et ses détracteurs. Dans l’immédiat, je ne suis pas entièrement convaincue pour deux raisons qui ne sont pas forcément objectives, du moins pour la seconde. La première est tout à fait objective et rationnelle, c’est imparable, le prix qui tombe comme un couperet : le monstre coûte la bagatelle de 999€ à 1269€, selon la version, la deuxième est complètement subjective mais rédhibitoire pour moi : son look, je trouve cet appareil laid. L’Allemagne regorge de designers célèbres, ils devraient relooker le “Thermomix”.

Pour conclure, j’ai été vraiment séduite et accrochée par la démonstration. À froid, une semaine plus tard, mon enthousiasme est retombé, mais pas complètement. Je me dis que cet appareil pourrait remplacer tous mes vieux robots fatigués que j’utilise en vacances. Mais, il me faut raison garder et pour l’instant, je le considère hors de ma portée.

Et puis, j’entends en voix off, la petite phrase assassine de mon Chéri : “Une nouvelle machine ! tu as déjà 2 robots, une MAP, 2 balances, une girafe ( il aime bien les termes techniques), bientôt on ne pourra plus entrer dans la cuisine ! ”

Alors là, machine arrière toute, mais je n’abandonne pas la partie. Patience !

J’allais oublier de vous dire que à l’issue de cette démonstration, il y eut un tirage au sort du dernier livre édité par Thermomix, “la cuisine à toute vapeur” et vous savez quoi, devinez qui a gagné ce nouveau livre. Je vous le donne en mille… : Frédérique

Vous souhaitez d’autres avis ? Allez rendre visite à Marie ou à Débo. Mais l’opinion la plus enthousiaste, c’est chez Birgit que vous la trouverez.

Ce billet n’est peut-être plus d’actualité, à vous de me le dire, à l’époque c’est un billet qui m’avait valu une foule de commentaires et j’espère avec ces quelques lignes aider mon amie.