• 310g farine T45
  • 4 oeufs gros bien froids
  • 15g levure de boulanger
  • 220g beurre doux
  • 25g sucre en poudre
  • 6g sel fin
  • Crème
  • 15g ail des ours
  • 90g fromage fouetté Madame loïk
  • poivre blanc du moulin
  • sel fin
  • 1 oeuf entier pour la dorure

Au moment où j’écris ces quelques lignes, j’ignore ce que sera le résultat de cette deuxième brioche, normalement, c’est elle que j’aurais dû publier en premier puisqu’elle est salée. Les aléas de la météo m’ont contraint à attendre la dernière minute pour récolter la production de mon champ d’ail des ours, la notion de champs étant toute relative, ma récolte s’élève à 15g sans les fleurs, soit le double de celle de l’année dernière ! Brioche salée, juste pour le plaisir d’accueillir le printemps. #briochedeprintemps

Recette

Couper le beurre en petits morceaux. Verser la farine, le sucre et le sel dans une terrine, avec le batteur ajouter les oeufs battus avec la levure peu à peu à petite vitesse. Quand toute la farine est absorbée, continuer à battre à vitesse moyenne pendant 6 minutes environ. Incorporer le beurre peu à peu et continuer de battre pendant encore 10 minutes environ. Filmer la terrine et laisser pousser la pâte 1h 30 à température ambiante.

       

À l’aide d’une corne, faire tomber la pâte sur le plan de travail fariné et bouler la pâte rapidement, la filmer au contact et réserver 3 heures au frais. Préparer la crème d’ail des ours. Ciseler l’ail très finement, le mixer avec le fromage fouetté et la crème fleurette, assaisonner et réserver à couvert au frais.

   

Fariner le plan de travail, abaisser la pâte en rectangle, étaler la crème d’ail des ours, sur la moitié environ, badigeonner le pourtour à l’eau fraîche et rouler la pâte en boudin délicatement. Réserver 10 minutes au congélateur pour faciliter la découpe en tranches. Chemiser un moule à manqué ou à charnière de papier cuisson, disposer les tranches de brioches et laisser pousser 2 à 3 heures à température ambiante.

   

Préchauffer le four à 180°C. Fouetter l’oeuf avec un peu d’eau et une pincée de sel, dorer la brioche très légèrement sans appuyer et enfourner pour 10 minutes à 180°C, baisser la température à 170°C et poursuivre la cuisson 15 minutes supplémentaires. Vérifier la cuisson avec une brochette. Laisser tiédir avant de déguster à l’apéritif accompagnée de quelques palourdes ou praires ou de rondelles de rosette de Lyon. Maintenant que la cuisson est achevée et que nous l’avons goûté, je n’hésite pas à dire que cette version est réussie et conforme à mes attentes.

Mes brioches ne sont pas légères en termes de calories, certes, mais c’est comme cela que nous les aimons. Cela ne m’empêchera pas d’essayer celles de Carole, d’Isabelle et de Nanou pour les vacances d’été. Je sais que mes gourmands les apprécieront.