• chutes de pâte feuilletée inversée
  • restes de Comté
  • restes de Mimolette
  • restes de Parmesan
  • 1 oeuf entier
  • 1 cuillère à café d'eau
  • poivre blanc du moulin

Quand il me reste des chutes de pâte feuilletée inversée, j’ai pris l’habitude de les superposer, ce qui me donne un genre de gloubiboulga informe que je maltraite allègrement au rouleau à pâtisserie. Puis j’essaie d’obtenir une forme la plus géométrique possible du genre carré ou rectangle, mon goûteur préférerait parler d’hexaèdre, pour obtenir une abaisse régulière. Pour cette recette, aucune indication de poids, l’unité étant le rogaton ! tant en pâte qu’en fromages.

DSC06048

Recette

Abaisser la pâte feuilletée sur une épaisseur de 2 mm environ. Avec une micro-plane, râper les restes de fromages, les mélanger. Fouetter l’oeuf avec un peu d’eau, une pincée de fleur de sel et quelques tours de moulin à poivre, en badigeonner toute la surface de l’abaisse. Répartir la moitié des flocons de fromages sur toute la surface, passer rapidement le rouleau à pâtisserie pour faire adhérer le fromage et retourner vivement pour procéder de même sur l’autre côté de la pâte. Réserver 20 minutes au frais avant de procéder à la découpe.

DSC_0032    DSC_0040

Avec un couteau bien aiguisé, tailler des lanières de 2 cm de largeur sur 10cm de longueur, les déposer en les torsadant sur une plaque à four recouverte de papier cuisson. Réserver au frais. Préchauffer le four à 175°C, à température enfourner pour 12 à 15 minutes selon le degré de cuisson souhaité.

 DSC06043

À déguster tièdes de préférence. Quand on a pris goût aux feuilletés apéritifs maison, on boude ceux du commerce. On peut agrémenter et parfumer les feuilletés selon les richesses du placard et les façonner à l’envi.