Parce que de manière récurrente, j’ai la nostalgie des hivers enneigés passés en Forêt-Noire, cette année j’ai décidé d’aller chercher ma bûche là-bas. C’est ce qui m’a semblé le plus accessible, traverser la France de part en part, et trouver un rondin, pas trop gros, à débiter en petits tronçons. Pourquoi faire simple…. De plus, un attelage de circonstance, mis à disposition par mon web-master, en l’occurrence fils préféré, m’a confortée dans mon choix. Cette année encore, il a paré le blog de son habit de fêtes, merci Quentin!

DSC_0053

Il est encore trop tôt pour dévoiler le making-of de la bûche 2015, seule la dégustation de ce soir révélera sa validation pour l’année prochaine. J’ai essayé de flanquer ma bûche façon traîneau du père Noël, mais apparemment j’ai encore des progrès à faire, est-ce la proximité de l’océan, le fameux traîneau a pris des airs de baleine !

Joyeux Noël à tous