• 1kg de coquilles
  • 1 mangue
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de Xérès
  • 1 orange non traitée, pour les zestes
  • 1 cuillère à café de miel d’acacia
  • 2 grosses noix de beurre
  • sel & poivre du moulin

C’est du réchauffé, du déjà vu, mais c’est bon ! Après avoir trié, donné, jeté, emballé, maintenant il faut ranger. Pour la première recette du mois dans mon nouvel univers, rien de tel que des coquilles Saint-Jacques, c’est la pleine saison et elles sont annonciatrices des fêtes à venir. L’ancien blog me sera d’une grande utilité dans les semaines à venir, le temps que je trouve mes marques et de nouveaux fournisseurs ! Pas évident, de quitter la capitale de la gastronomie.

DSC04353

Recette

Nettoyer les coquilles, les rincer, éponger sur du papier absorbant. Éplucher la mangue, la couper en fins rubans de la hauteur des coquilles pour les cercler (mes coquilles étant assez grosses, j’ai utilisé 2 rubans que j’ai fermé avec des cures dents), réserver. Couper le reste de la mangue en petits dés. Laver l’orange, la zester, blanchir les zestes 2 fois, récupérer le jus. Hacher menu la gousse d’ail et l’échalote. Faire suer l’ail et l’échalote dans 1 cuillère à soupe d’huile 3 minutes à feu doux. Ajouter le miel, 1/2 jus d’orange, le vinaigre, laisser encore 2 minutes puis ajouter les dés de mangue, la moitié des zestes et laisser compoter 5 minutes en augmentant un peu la chaleur. Assaisonner.

Dans une poêle anti-adhésive chauffer 1 cuillère à soupe d’huile et 1 noix de beurre. Quand le beurre est mousseux, déposer les coquilles dans la poêle, laisser colorer, assaisonner. Parsemer les zestes restants, retourner et cuire 1 minute supplémentaire. Réserver au chaud. Dans la poêle, déglacer en ajoutant la noix de beurre, 1/2 jus d’orange, laisser 1 minute à petits bouillons.

Dans une assiette chaude, déposer 2 ou 3 coquilles, 2 cuillères de compote de mangue, verser un peu de sauce sur les coquilles. Comme accompagnement, j’ai servi un choux Romanesco, cuit à l’anglaise avec de la sauce des coquilles. Comme d’habitude, la phase de retournement est périlleuse chez moi. Les rubans se sont un peu défaits. Il faut faire attention à couper des rubans de mangues de la même hauteur que celle des coquilles.