• 300g petits pois extra-fins ou frais ou surgelés
  • 1 petite gousse d'ail
  • 1l bouillon de volaille
  • 80g crème fleurette
  • 50g moutarde à l’ancienne
  • 200g lait
  • 100g crème fleurette
  • 2 jaunes d’œufs
  • 1 cuillère à café sucre semoule

Une fois de plus, vacances obligent, j’en profite pour remettre au goût du jour une recette de l’ancien blog. Au départ, la recette originale est d’Hélène Darroze, si je me souviens bien, je l’ai lu dans un livre qu’elle a écrit dans les années 90, livre dans lequel, j’avais déjà trouvé un excellent dessert.

DSC_0023

Recette

Porter à ébullition le lait et la crème. Fouetter les jaunes et la cuillère de sucre. Verser l’appareil œufs, sucre avec précaution dans le lait et la crème. À feu très doux, fouetter jusqu’à épaississement, comme pour une crème anglaise, on doit atteindre une température de 82°C environ, incorporer la moutarde, refroidir sur glace en fouettant régulièrement pour éviter la formation d’une peau, puis turbiner.

DSC_0004

Amener à ébullition  1l1/2 de bouillon de volaille, verser les petits pois, dés la reprise de l’ébullition, compter 8 minutes pour des petits pois frais et 10 pour des surgelés. Préparer un saladier rempli de glaçons. Quand les petits pois sont prêts, les ramasser avec l’écumoire et les plonger dans les glaçons pour les rafraîchir et fixer la couleur. Mettre les pois dans le bol d’un mixer plongeant, ajouter la gousse d’ail hachée menu et une petite louche de bouillon, mixer par impulsions successives pour obtenir une purée.

DSC_0062    DSC_0070    DSC_0077

Passer cette purée au tamis, incorporer la crème fleurette, mélanger. Si le velouté est trop épais, ajouter un peu de bouillon pour obtenir la consistance souhaitée. Réserver au frais, à couvert.

DSC_0043    DSC_0087

Au moment de servir, verser un peu de velouté dans une verrine, à l’aide d’une cuillère, former une quenelle avec la glace fraîchement turbinée, décorer d’un petit brin de menthe ou de basilic. Servir aussitôt.

DSC_0009

Version originale, tomates et piquillos

N’ayant pas de piquillos à disposition, j’ai adapté comme souvent la recette en fonction de mes réserves.