• 150g blancs oeufs
  • 5g blancs séchés
  • 150g sucre en poudre
  • 150g sucre glace
  • zestes main de Bouddha
  • 2g fleur de sel
  • 300g crème fleurette
  • 3 brugnons blancs
  • jus 1/2 citron
  • 250g Mara des bois
  • 20g sucre vanillé maison
  • feuilles de menthe

Avant d’être un dessert, la Pavlova a été pour moi une prima ballerina assoluta ; enfant, j’ai longtemps rêvé devant les photos la représentant avec son tutu romantique, le tout soutenu par la découverte à la télévision, (notre première télé, enfin celle de mère-grand) d’un feuilleton avec l’opéra Garnier en toile de fond : l’âge heureux. Mes rêves de petit rat sont loin et mes aspirations aujourd’hui plus pragmatiques. Il faut voir le bon côté des choses, je ne ferai plus de pointes, en revanche essayer une pavlova aux fruits d’été, ça je peux. D’après ce que j’ai vu, c’est un dessert très prisé et qui fait l’unanimité ; celles de Mireille, de Chantal, de Stéphanie, de Mercotte et de Nanou en sont la meilleure preuve. Et puis, je n’allai pas laisser passer l’occasion de glisser un peu de main de Bouddha dans ce dessert !

DSC_0033

Recettes

Commencer par fouetter les blancs d’oeufs frais avec les blancs secs, fouetter 5 minutes à petite vitesse pour détendre les blancs. Mélanger les sucres, les ajouter aux blancs en plusieurs fois et continuer de fouetter 5 minutes supplémentaires jusqu’à obtenir une meringue ferme et mousseuse formant un bec d’oiseau. Râper le zeste de 4 à 5 doigts de Bouddha, les mélanger à la meringue avec une maryse. Garnir une poche à douille équipée d’une douille lisse de 11 avec l’appareil.

DSC_0006

Préchauffer le four à 110°C en chaleur tournante.

Tracer 8 cercles de 8cm au crayon à l’envers du papier cuisson, le retourner et dresser la meringue en spirale sur les cercles. Déposer des petits poufs de meringue sur le pourtour et enfourner pour 1h10 environ. Laisser les meringues refroidir sur une volette. Placer un saladier et les branches du fouet au congélateur. Couper les brugnons en tranches, puis en petits triangles, les saupoudrer de 5g de sucre vanillé, d’une cuillère à café de jus de citron, mélanger, filmer au contact et réserver au frais. Laver les fraises très rapidement, les sécher sur du papier absorbant, les couper en 4 et procéder comme pour les brugnons mais les garder à température ambiante.

DSC_0014    DSC_0018

Verser la crème fleurette dans le saladier glacé, commencer à fouetter la crème à petite vitesse, incorporer les 10g de sucre vanillé restant et fouetter en augmentant la vitesse jusqu’à ce que des vagues persistent à la surface de la crème. La crème est prête au moment où de brillante, elle devient mate. Garnir une poche à douille munie d’une douille à Saint-Honoré ou autre au choix avec la crème Chantilly, en emplir l’intérieur des cercles. Disposer les fruits sur la crème, décorer avec un peu de menthe fraîche ciselée, déguster sans attendre.

DSC_0017    DSC_0029    DSC_0018

Le choix d’une Pavlova de grande taille, est certes plus convivial, plus spectaculaire mais plus difficile à déplacer et à partager. Même en portion individuelle, ce dessert à l’aspect généreux, a de quoi ravir les plus gourmands. Avec les proportions données pour la meringue, il en reste suffisamment pour dresser quelques petits poufs à cuire simultanément et à croquer ultérieurement.