• 250g Tomme de Savoie
  • 1petite botte de persil plat finement ciselé
  • 10g ail des ours haché menu
  • 6 feuilles de youfka
  • 100 g de beurre fondu dans
  • 75cl lait entier
  • 3 oeufs
  • beurre fondu pour le moule
  • sel & poivre du moulin

Cette fois-ci, je vous emmène beaucoup plus loin, direction l’Arménie. Lors d’une discussion concernant le  concours, Hilda m’a suggéré de proposer un Sou Beurek à la Tomme de Savoie. Une première pour moi, je n’en ai jamais fait, jamais mangé et lorsqu’elle avait donné un cours à notre groupe de gourmandes, je n’avais pas pu y assister. Hilda m’a confié la recette de sa maman, en sa compagnie, je suis allée acheter les fameuses feuilles de Youfka nécessaires à la préparation chez Topkapi, épicerie orientale. Un dernier conseil, une dernière précision, aussitôt rentrée, je me suis lancée.

DSC_0045

Recette

Faire fondre le beurre pour le moule, doucement. Ciseler finement les herbes, tailler la Tomme de Savoie en tout petits morceaux, mélanger aux herbes, réserver. Préchauffer le four à 180°C en chaleur tournante.

DSC_0006    DSC_0010

Chauffer le lait avec le beurre à feu doux dans une casserole. Fouetter les oeufs avec le poivre et un peu de sel, les incorporer au lait en fouettant. Beurrer un moule à tarte en métal, déposer une feuille de Youfka en la faisant revenir sur les bords du moule. Si elle est trop grande, poser les chutes sur la feuille, verser une louche de lait aux oeufs. Poser une autre feuille de Youfka de la même façon, une louche de lait et encore une autre feuille de pâte. Répartir tout le mélange herbes, Tomme de Savoie sur la feuille de pâte, recouvrir d’une feuille de pâte, puis du lait, 3 fois comme précédemment.

DSC_0012    DSC_0019

Terminer par la plus belle feuille de Youfka, à façonner joliment avec des plis ou des vagues à la surface du Sou Beurek, verser le reste de sauce, et enfourner pour 35 minutes environ. La surface doit être dorée et tout le liquide doit être absorbé. Sortir le Sou Beurek et le couper en cubes. Servir avec une salade.

Comme souvent, j’ai lu la recette en diagonale et si j’avais bien repéré qu’il fallait un moule en métal, j’ai zappé le moule à tarte. Pour ce premier Sou Beurek, j’ai pris un moule charnière, qui s’est avéré un peu trop haut, l’appareil fromagé s’est mal réparti, ce qui n’a gêné en rien la dégustation.