• 2 oeufs
  • 40g sucre blond vanillé maison
  • 40g farine 55
  • 30g maïzena
  • 100g crème fleurette
  • 2 poires Abate
  • 1/2 jus de citron
  • fleur de sel
  • 3 cuillères à soupe d'alcool de poires

Il y a peu, à la vue d’une nouvelle recette chez Very Easy Kitchen, bien entendu pas celle du rôti, quoiqu’elle eût sûrement plu à mon goûteur, il était clair dans ma tête qu’elle serait programmée très rapidement. Il y a longtemps que ce dessert m’intriguait, plus par son nom que par sa difficulté. Il est presque aussi vite mis en oeuvre que dégusté. Il me restait quelques poires après ma cocotte confite, l’occasion s’est présentée plus vite  que prévu de tester un tôt-fait. En cherchant des points de comparaison sur le net, j’ai vu que de nombreuses recettes présentaient une version plus compacte et épaisse, presque un gâteau.

DSC_0042

Recette

Préchauffer le four à 180°C, chemiser un moule de papier cuisson. Séparer les blancs des jaunes, faire mousser les jaunes avec les 3/4 du sucre. Incorporer la crème fleurette puis la farine tamisée, mélanger.

DSC_0001    DSC_0002    DSC_0010

Éplucher les poires, les couper en quartiers, les citronner et, avec une micro-plane, les râper au dessus de l’appareil oeufs/crème/farine. Mélanger et ajouter l’alcool de poires. Fouetter les blancs avec le sucre restant et une pincée de fleur de sel jusqu’au bec d’oiseau, mélanger vivement un tiers des blancs à la pâte, puis le reste délicatement. Verser la préparation dans le moule et enfourner pour 25 minutes environ. Au sortir du four, saupoudrer d’un peu de sucre et déguster rapidement.

DSC_0013    DSC_0021    DSC_0024

Par rapport à la recette originale, j’ai encore réduit la quantité de sucre et mélangé farine et maïzena pour alléger l’ensemble.  Résultat, comme les poires sont plus aqueuses que les pommes, et que j’ai, en plus, ajouté de l’alcool et pris de très gros oeufs, mon mélange est resté un peu humide. Cela ne nous a pas empêché de tout manger !

Chez nous, les crêpes et autres produits dérivés ont droit de cité tout au long de l’année et ne sont pas réservés aux seules Chandeleur et Mardi-Gras. Quand les enfants étaient plus jeunes, il m’arrivait de passer l’après-midi à préparer une montagne de crêpes pour un dîner entre copains, elles disparaissaient en un rien de temps, englouties par une bande de gamins que l’air marin affamait. Les dîners crêpes seront peut-être à nouveau d’actualité pour les petits-enfants, pourquoi pas, la voile ça creuse !