• 50g sucre glace
  • 20g de farine
  • 20g de lait
  • 20g de beurre fondu
  • 150g yaourt grec
  • 20g sucre semoule
  • 150g crème fleurette
  • zeste 1 citron vert
  • 10 pêches plates blanches
  • 1/2 jus de citron jaune

Il y a quelque temps, j’ai repéré chez Chantal, un dessert qui m’a séduite par sa présentation. J’aime bien les recettes qu’elle propose, même si à mon habitude, je me suis trouvée contrainte à quelques changements. En vacances, je suis toujours confrontée aux mêmes choses. Si je dispose d’ingrédients exceptionnels, il me manque les outils pour les travailler. J’emporte déjà en vacances mes chocolats, ma vanille et dernièrement j’ai fait un détour, un jour de grande transhumance en plus, de la folie, pour faire provision chez Dame Julie de farines diverses, promesses de  gâteaux, tartes, brioches et pains divers réussis, ( c’est très très lourd dans une valise ! ) je ne peux pas en plus, emporter robot, blender et spatule ! Je vais finir par me prendre pour la reine d’Angleterre qui ne se déplace jamais sans son thé, sa bouilloire et l’eau qui va avec, sans parler de son oreiller en plumes d’oie, cela va de soi !

DSC_0026

Recette

Pour le croustillant, tamiser la farine et le sucre glace, ajouter le lait pour détendre les poudres, puis le beurre fondu, fouetter et réserver une heure au froid. Éplucher les pêches, les citronner, les couper en morceaux, ajouter le jus d’un demi citron, mixer, filmer au contact (ce que j’ai oublié de faire ), réserver également au froid. Pour la mousse de yaourt, fouetter le yaourt avec le sucre. Incorporer 1/4 de la crème au yaourt pour lier les deux masses, verser cet appareil dans la crème restante et mélanger délicatement, ajouter le zeste de citron vert et direction le réfrigérateur. Préchauffer le four à 190°C, étaler la pâte à cornet en forme de carré le plus finement possible sur une plaque à four, couverte de papier cuisson. Enfourner pour 7 à 8 minutes en surveillant la couleur. Dés que les cornets sont cuits, les enrouler très rapidement autour d’un tube et laisser refroidir.

DSC_0032

Procéder au montage quand les cornets sont refroidis. Mettre la mousse dans une poche à douille, en emplir généreusement les tubes, verser 2 petites louches de pêches dans une coupelle, répartir quelques framboises, poser délicatement un tube à la surface, râper encore un peu de zeste de citron vert et servir immédiatement.

DSC_0002     DSC_0007

Pour le premier essai, j’ai fait la recette avec du melon, comme le préconise Chantal, un melon brodé sucré charentais, mais définitivement, je préfère le melon en entrée avec un trait de Pineau ou du jambon cru. J’ai recommencé avec des pêches blanches, mes préférées et le résultat m’a plu davantage. J’ai aussi oublié d’entourer les framboises de lamelles de pêche. En voyant la recette, la Munichoise, s’est exclamée : « Tu as fait des canoli ! » Maintenant, il faut que je trouve la recette de la pâte à canoli ! J’ai trouvé les tubes, un brin trop sucré et trop épais, c’est pour cela que j’ai allongé le temps de cuisson. Je vais étirer la pâte plus finement, enlever un peu de sucre et sûrement la parfumer avec de la menthe ou de la verveine, une astuce de Julie bien sûr, merci à toi, j’ai été ravie de te voir, affairée et toujours souriante au milieu de tes élèves.

DSC_0055

En prime, une photo de la recette originale.