• 1l lait cru entier
  • 1 gousse de vanille
  • 12cl de lait
  • 3 cuillères à café de yaourt nature

Depuis quelque  temps, en possession d’une yaourtière, j’ai pris l’habitude de faire mes yaourts moi-même. J’aime les yaourts crémeux, assez denses comme ceux de « La Fermière« . Ce sont de loin mes yaourts préférés mais à la longue, j’ai un certain problème : le stockage ou l’élimination des pots vides ! un des avantages de la yaourtière est la réutilisation des mêmes pots. Grâce aux recettes et conseils de Nuage de lait, j’ai commencé à faire mes yaourts. Les premiers étaient à la verveine.la seconde édition à la vanille et les suivantes aussi. Le résultat est à la hauteur de mes attentes. Et puis, j’ai lu un article de Marie-Claire. Au départ, j’ai lu le billet sans vraiment y croire, faire des yaourts avec un chapeau, je me suis fait un peu de soucis pour Marie-Claire ! et puis, j’ai lu plus attentivement, sa recette était simple, plus naturelle ( j’ai la chance de trouver du lait cru au marché) et nul besoin de reléguer ma yaourtière  !

Recette

Délayer le yaourt nature dans 10cl de lait froid, réserver une heure au frais. Amener le lait entier à ébullition et maintenir une ébullition à 95°C pendant 15 minutes. Laisser le lait redescendre à 60°c, en fouettant régulièrement pour éviter la formation d’une peau. Quand le lait a atteint 60°, en verser l’équivalent d’un pot de yaourt sur le mélange lait/yaourt, reverser sur le reste du lait bouilli, mélanger rapidement et emplir aussitôt les pots de yaourts, les placer dans la yaourtière, poser le couvercle et programmer pour 3 heures. Quand le programme est terminé, entreposer les yaourts au frais, les couvrir quand ils sont complètement refroidis. Dégustez, vous verrez la différence.

IMG_4279     IMG_4291

Pour la deuxième photo, j’ai ajouté un peu de caramel à l’orange qui me restait des panna cotta. Dorénavant, je suivrai cette recette, plus besoin d’avoir recours aux laits en poudre et concentrés, pour les associations de parfums je garde les recettes de Jojo. Je ne me fais plus aucun souci pour Marie-Claire, en y réfléchissant bien, je revois encore mon père enrouler une cocotte en fonte dans des couvertures, ses yaourts découlent du même principe dit de la marmite norvégienne.