À peine rentrée de Salzbourg et de Munich, me voilà repartie pour relever le défi gourmand de la Tomme de Savoie. Arrivée à Annecy, Marion de l’agence Texto nous attendait, les bloggeurs sélectionnés aux quatre coins de la France pour nous mener bon train à l’Atelier 180 de Cédric Mouthon afin de réaliser les recettes qui nous avaient apporté la qualification. Chemin faisant, nous avons papoté et évoqué les concours des années précédentes, notamment celui de 2012 pour lequel Muriele proposait un café gourmand resté dans ma mémoire. À peine arrivés, après avoir salué le jury composé de : Mercotte, Pierre Gay, Chef Damien, Cédric Mouthon,  prestigieux représentants de la gastronomie et de la gourmandise,

IMG_3813

Anne, Laurence, Sandra, Cédric et moi-même sommes invités à prendre place dans l’atelier très clair et bien agencé de Cédric. Devant chaque plan de travail de travail, nous trouvons les ustensiles et ingrédients nécessaires à la réalisation des recettes. Le top départ est donné, je commence. Après un bref moment de panique, je n’ai pas apporté ma recette, il faut que je la reconstitue à l’aide des ingrédients. Heureusement, ma recette est simple.

Sous l’oeil vigilant des chefs qui nous prodiguent force conseils, merci Damien, la prochaine fois, je me brûlerai moins en tournant mes cornets, nous voilà tous à ciseler, tailler, tamiser, pétrir… tandis que le jury discute en attendant la dégustation.

    IMG_3804    IMG_3799    IMG_3806

Les plats sont présentés au jury, le surplus dégusté par Cathy venue aider Cédric, Denise et autres gourmands présents. J’attends tranquillement la délibération du jury tout en devisant avec Denise venue nous encourager. Mercotte annonce les résultats en commençant par la fin pour entretenir le suspense. Chacun des membres du jury détaille son avis sur les recettes et…je remporte ce concours avec mon cornet croustillant à la tomme de Savoie. Surprise, ravie, émue et un peu confuse, il y avait d’autres belles recettes. Nous terminons la journée à la Fabrique, une ancienne usine de décolletage, reconvertie en microbrasserie.

IMG_3810

Le lendemain, dès potron-minet, Marion et Virginia nous attendent à l’hôtel pour nous emmener voir toutes les étapes de la fabrication de la Tomme de Savoie. Avant, arrêt chez Cédric qui nous attend avec un café bien chaud et des pains au chocolat et des croissants, comme rarement j’en ai mangé, merci Cédric. Nous ne nous attardons pas, la traite des vaches est presque terminée. Édith nous attend à la ferme.

IMG_3858    IMG_3867     IMG_3880

Il y a même une Tomme à l’ail des ours !

    IMG_3906IMG_3913    IMG_3926

Nous en profitons toutes pour faire quelques emplettes. Une belle Tomme fermière fera son effet pour le déjeuner de famille où nous nous rendons dimanche, mon goûteur et moi. Là, une autre surprise m’attend, en attendant l’heure du baptême, je me trouve nez à nez avec la meilleure boulangerie de France, hasard ou coïncidence, je n’ai pas su résister ni au Kouing amann  ni à la superbe brioche feuilletée, une adresse qui vaut le détour.

       IMG_4037      IMG_4009 IMG_4012