• 200g de farine
  • 100g de semoule de blé dur
  • 8 jaunes d’oeufs
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 1,2kg de chou pointu
  • 200g d’oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 5 morceaux de sucre
  • 1dl d’eau
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre de fruits (cidre)
  • 4 cuillères à soupe de graisse d’oie
  • sel & poivre du moulin
  • 1 cuillère à café de graines de cumin
  • 1 goutte d’huile de tournesol
  • 1dl de vin blanc
  • 150g de pommes de terre épluchées (type BF15)
  • 1 à 2 cuillères à soupe de farine
  • beurre pour le plat
  • 70g de beurre clarifié
  • 1dl de crème aigre (en France on ne trouve pas, remplacer par de la crème fraîche allégée)
  • 30g de Comté (c’est mon grain de sel, dans la recette c’est du gruyère suisse)
  • 1 cuillère à soupe de ciboulette ciselée

Nos aventures rocambolesques nous ayant un peu perturbées, nous dûmes nous creuser la cervelle, la Munichoise et moi, pour établir une stratégie différente dans l’établissement des menus après Noël afin d’écouler toute la nourriture qui restait : un deuxième chapon, (un seul avait trouvé sa place dans le four d’appoint) une montagne de fruits et légumes… Un dialogue digne du théâtre burlesque s’en est suivi : – La Munichoise  » Demain nous pourrions faire une quiche aux légumes ? » – moi  » tu n’as pas de four », – La Munichoise  » une soupe alors, – moi  » oui, pourquoi pas et pour le dessert la tarte aux pommes de Jacques Genin ! – La Munichoise,  » oui, mais nous n’avons toujours pas de four !!! Il faut préciser que nous devions célébrer l’anniversaire du goûteur N°1. Alors nous avons tranché dans le vif : ce sera une mousse au chocolat de Julie pour ma partie, la Munichoise fera, elle, sa célèbre lasagne aux légumes, celle de E.W. pour les intimes ! La mousse fut rapidement expédiée, la lasagne demanda plus de temps, beaucoup plus de temps à nettoyer, éplucher, trancher, râper, ciseler, tailler et…un four ! Nous avions oublié, quand je vous dit que nous étions perturbées ! Finalement, elles ont cuit dans le four d’un ami. La recette est assez longue et je dois encore la traduire. En attendant, exprès pour Dame Menus Propos, je ressors le chou pointu de l’ancien blog.

Recette

Mélanger la farine et la semoule, faire un un volcan. Verser dans le cratère les jaunes d’oeufs, le sel et l’huile d’olive. Remuer avec une fourchette en ramenant la farine des bords vers l’intérieur. Si la pâte devient trop ferme, se mouiller les mains et malaxer rapidement pour ne pas brûler la pâte. Rouler en une boule lisse, filmer, réserver une heure au frais.

Trancher le chou pointu en 4, éliminer le tronc dur. Détailler le chou en fines lanières. Éplucher les oignons, les couper en deux et tailler également des lanières longues. Éplucher l’ail, le dégermer et le hacher menu. Avec l’eau et le sucre, faire un caramel, le déglacer au vinaigre. Ajouter la graisse d’oie, laisser fondre. Incorporer les oignons et l’ail, faire suer sans prendre couleur, ajouter les lanières de chou, saler et poivrer. Mélanger les graines de cumin avec l’huile de tournesol, hacher très finement et mélanger au chou. Faire suer à feu doux pendant 10 minutes. Verser le vin, et laisser mijoter à couvert pendant 15 minutes. Cuire les pommes de terre à l’anglaise dans de l’eau salée. Égoutter, écraser au presse-purée et laisser dessécher. Incorporer cette purée au chou, goûter pour rectifier l’assaisonnement, réserver.

DSC02943     DSC02939     DSC02947

Fleurer le plan de travail d’un peu de farine, étaler la pâte en bandes larges. La passer plusieurs fois dans le laminoir, pour obtenir des bandes très fines. Découper les bandes en rectangles de 28x15cm.

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer un plat à gratin, avec les bandes de pâtes et le chou cuit refroidi, former des petits cannellonis. Laisser tout autour une bande de 2cm, appuyer le bord de la pâte, rouler serré et tailler des rouleaux de 4cm environ.

DSC02948

Ranger les cannellonis tout droit et bien serrés dans le plat. Arroser de beurre clarifié et du restant de graines de cumin, enfourner pour 45 minutes.

Au moment de servir, battre sans fouetter la crème, assaisonner, verser sur les cannellonis, répartir le fromage râpé, laisser gratiner. Avant de servir, parsemer le gratin de ciboulette ciselée.

Ce plat peu onéreux est assez long à réaliser, on peut raccourcir la recette en servant le chou simplement en accompagnement d’une viande, sans faire les cannellonis. Comme une choucroute, ce plat se réchauffe très bien alors… ne pas hésiter à en préparer une grande quantité. Je vous raconterai une autre fois ce que l’avenir a réservé au second chapon !