Mon dernier séjour parisien m’a donné l’occasion de goûter aux chocolats d’Alain Ducasse. J’avais suivi avec attention les annonces parlant de ce dernier volet de l’empire Ducasse, nom obligatoirement synonyme de qualité. La rue de la Roquette étant à deux pas de la Gare de Lyon, je ne pouvais laisser passer l’occasion de goûter à ces gourmandises d’exception.

IMG_0028

Pour une première fois, j’ai pris un petit coffret découverte  que j’ai composé en fonction de mes goûts, essentiellement des ganaches noires fruitées et herbacées, plus une au caramel beurre salé. Je voulais attendre d’être rentrée à la maison pour profiter de mes découvertes et les savourer tranquillement. Ne venant pas si souvent à Paris, je voulais profiter de cette escapade pour goûter aussi d’autres chocolats et peut-être essayer quelques pâtisseries. Las, depuis le mois de janvier, il n’y a plus de pâtisseries à emporter. Elles sont réservées à la dégustation sur place. Je me contente d’un mini coffret dégustation (mon foie m’en remercie à l’avance, à moins que cela ne soit ma tête  !)

IMG_0036

L’idée de faire un test comparatif de chocolats en y associant mes chocolats préférés, ceux de la Maison du Chocolat, s’est imposée toute seule. Disposant de peu de temps avant le départ du train, j’ai oublié de faire des photos de la Maison du Chocolat. De toute façon, aucune de ces prestigieuses maisons, n’autorise les photos à l’intérieur.

Munie de mes trois coffrets de chocolat, j’étais prête à goûter des chocolats, quitte à risquer la crise de foie. Mais pour que ce test soit crédible et fiable, j’y ai associé mon goûteur n°1, nous n’avons pas forcément les mêmes goûts.

DSC_0008   DSC_0011

Première bouchée   : ganache à la framboise enrobée de chocolat noir.

Deuxième bouchée : ganache à la menthe enrobée de chocolat noir

Troisième bouchée : caramel enrobé de chocolat noir

La dégustation à l’aveugle peut commencer  (à l’aveugle véritablement pour mon goûteur, je prépare les coupelles avec les différents chocolats ainsi qu’un verre d’eau plate.)

 

Alain Ducasse                 Jacques Genin                   Maison du chocolat

 

       1 –  1                                         2  –  3                                    3  –  2

 

       2  –  2                                       1  –  1                                     3  –  3

 

       1  –  1                                        3  –  3                                    2  –  2

À ma grande surprise, le résultat est mitigé. Je m’attendais à une éclatante victoire de la Maison du Chocolat. Mon chocolat préféré, le Mogador arrive bon dernier, trop gras, la framboise auparavant subtile, peine à émerger, la menthe sauvage n’a plus de sauvage que le nom et le caramel est trop gras.

Chez Jacques Genin, la menthe est puissante sans éclipser le chocolat, la framboise banale et le caramel trop sec.

Mon goûteur et moi, sommes tombés d’accord pour attribuer la palme à la chocolaterie d’Alain Ducasse. La ganache à la framboise est pour moi parfaite, de loin ma préférée. C’est le seul qui fabrique son chocolat et donc en possède la maîtrise de la récolte aux bonbons de chocolat.

Je suis tout à fait consciente que notre mini essai n’est pas représentatif de ces prestigieuses maisons qui proposent un choix de produits très variés. Comme pour le vin, le chocolat est un produit presque vivant qui avant toute intervention manuelle dépend du temps, du vent, du soleil de l’hygrométrie…. D’une année sur l’autre, je me demande toujours comment on atteint, non pas la même qualité mais un goût identique. C’est pour moi une alchimie très compliquée.

Même, si les produits de la Maison du Chocolat m’ont déçue, (le départ de Robert Linxe a marqué d’importants changements) je reconnais que pour arriver à un tel degré de qualité, d’importantes transformations sont nécessaires. L’association d’ingrédients de qualité : beurre des Deux-Sèvres, noisettes du Piémont, amandes d’Iran ou de Sicile, fruits secs et fruits frais de saison, sucre de canne, tous ces éléments associés au chocolat en expliquent le prix élevé.

En conclusion, nous sommes prêts à recommencer un test avec d’autres bonbons des ces 3 maisons. La prochaine fois, j’essaierais volontiers des ganaches natures. Vivement que je retourne à Paris! Un grand merci à Dame Menus Propos qui régulièrement m’incite à ne pas laisser notre blog en friche.

Précisions pour la notation :

1 signifie premier, 2 second…

La Chocolaterie ayant reçu un maximum de 1 arrive en tête.