À chaque fois, la même angoisse me taraude, vais-je le retrouver, va-t-il revenir, sera-t-il le même qu’avant ? De quoi s’agit-il en fait : du goût, sens primordial, vital pour la gourmande que je suis. Ayant rapporté de notre balade marocaine une turista (nous étions prévenus, ni crudités, ni fruits sans les rincer à l’eau minérale, idem pour le brossage des dents, sans parler des tagines aux 45 épices), suivie d’une bonne grippe, cela fait deux semaines que je ne fais plus la différence entre un Saint Marcellin et une mousse au chocolat, c’est dire ! Vous en conviendrez aisément, c’est dramatique ! Alors, même, si j’ai cuisiné, le moins possible et par obligation, avant de partager mes dernières recettes, voilà un petit retour en images sur notre semaine marocaine.

       

Des paysages à couper le souffle, une très grande luminosité, particulièrement dans le désert juste avant l’orage.

     

Partout, des sites témoins de civilisations et de richesses passées et actuelles

     

Partout des images et beaucoup de couleurs.

     

Et aussi, bien entendu, du couscous, des crêpes et des tagines

    

Pour conclure, je ne pouvais oublier ni la faune ni la flore locale.