L’inconvénient de passer un certain temps sur une île quasiment déserte reste le manque de connection. On passe brusquement de blog plus ou moins actif au grand vide intersidéral et virtuel et à l’anonymat le plus complet ! La descente est vertigineuse. Les avantages nombreux et enrichissants font oublier cette coupure et, juste retour des choses, permettent d’apprécier véritablement les petits plaisirs au quotidien.

C’est le temps des rencontres inattendues :

        

D’instants privilégiés en famille :

    

De jeux idiots avec des amis !

  

Qui attrapera le plus grand nombre de guêpes avec une coquille de moule ! elles sont nombreuses et agressives cette année…les guêpes !

En vacances les blogueuses se déplacent aussi. J’ai eu la chance de voir Lacath deux fois, l’année prochaine nous réussirons à cuisiner ensemble. Dame Menu Propos, quant à elle, m’a régalée d’une salade toute simple avec un assaisonnement très juste et gouteux, c’est un vrai talent.

Ce fut aussi le temps d’expériences culinaires inoubliables avec les nombreux produits locaux.

        

        

Les desserts ne furent pas en reste non plus.

         

Une tarte aux mirabelles d’un petit producteur local et un pain d’épices sublime grâce à une farine extraordinaire trouvée chez Julie avant mon départ. Je compte bien me réapprovisionner la prochaine fois. À très bientôt pour de nouvelles recettes.